« Journal de campagne » d’Alain Leduc

L’actualité des élections communales à Saint-Gilles

« Journal de campagne » d’Alain Leduc header image 3

Mes valeurs

  • La lutte POUR L’EGALITE, c’est-à-dire contre la dualisation de notre société et contre le déterminisme social
  • L’interculturalité et la cohésion sociale
  • Le rôle et la responsabilité de l’Etat
  • L’importance d’un service public de qualité et d’un tissu associatif engagé et en relation étroite avec le politique.
  • La laïcité de l’Etat sans rejet des convictions religieuses qui sont pour nous de l’ordre de l’intime.
  • L’importance de la participation et de la citoyenneté : doter la population d’outils de connaissance et de participation.

Stratégie de mouvement : ma volonté est de contribuer à mettre en mouvement les forces populaires, de les aider à transformer leurs frustrations et leurs révoltes en revendications. Cette mise en mouvement passe avant tout par les composantes du monde du travail : les organisations syndicales, prioritairement la FGTB en ce qui nous concerne. Mais aussi par les composantes sociales et éducatives du mouvement ouvrier socialiste (FPS, PAC, EOS, …) les forces laïques progressistes (ULB, CAL, …), les mouvements progressistes pluralistes (Lire et Ecrire, …) ou chrétiens progressistes (MOC, …) et bien entendu le tissus associatif.

Stratégie politique : je suis socialiste au sens fondateur du terme. Nous luttons pour l’égalité et contre les privilèges exorbitants des nantis. C’est pourquoi le PS est notre allié naturel avec lequel nous devons sans cesse maintenir une tension créatrice : contribuer au programme, revendiquer « un peu plus loin », sans jamais casser le lien. Mais au delà du PS, nous soutenons l’olivier et nous militons pour un « pôle des gauches » avec le CDH et Ecolo.

Pour exister, notre projet à besoin d’entendre vos voix et d’être alimenté par vos réflexions. N’hésitez pas à participer aux débats sur les divers forums, à nous soumettre vos articles ou à prendre contact avec nous pour toute autre question. Notre projet d’Université populaire deviendra progressivement le lieu de ces débats.