« Journal de campagne » d’Alain Leduc

L’actualité des élections communales à Saint-Gilles

« Journal de campagne » d’Alain Leduc header image 2

Fête de l’Internet: rencontre entre EPN bruxellois

26 mars 2008 ·

Table_ronde_EPNEn ce vendredi 21 mars, premier jour de printemps, nous avons organisé la fête de l’Internet de Bruxelles. Quand je dis nous, il s’agit de l’asbl Banlieues, dont je suis président, en collaboration avec Lire et Ecrire Bruxelles, dont je suis le coprésident. Le partenariat entre les deux associations est une histoire qui remonte à 2002, lorsque Lire et Ecrire a fait de l’accessibilité aux NTIC dans les cours d’alphabétisation, un nouveau défi.

Photos de l’évènement

C’est donc ensemble que les 2 associations avaient convié à une table ronde les différents opérateurs d’espaces numériques bruxellois, à savoir:

  • Les locales de LEE (développant un atelier multimédia en leur sein)
  • Les 14 E.A.N (Espaces Associatifs Numériques), membres du réseau de Lire et Ecrire.
  • Les E.P.N (Espaces Publics Numériques) répertoriés par le SPP (Service Public de Programmation pour l’intégration Sociale)
  • Les E.P.N communaux (principalement dans les bibliothèques)
  • Les Easy-E-Spaces (Espaces numériques dans les CPAS)

fi_epn.jpgRéunissant une cinquantaine de personnes, cette matinée a été l’occasion d’échanger les expériences de chacun et de relancer le débat sur les EPN bruxellois. En effet, dans notre région, à l’inverse de la Région Wallonne, il n’existe aucune initiative publique en ce qui concerne les EPN. Il y a bien eu un appel d’offre de la part du SPP, le résultat commence à se faire sentir au regard du nombre croissant d’EPN à Bruxelles, mais là encore, rien n’est systématisé. Toutes ces associations travaillent de leur côté, de manière expérimentale, en fonction de la spécificité de leur public et de la limite de leurs moyens. Il n’existe aucun organe de coordination, ni de réseau, ni même de répertoire permettant d’ avoir une vue globale de tous ces EPN (nous en avons pourtant repéré plus d’une centaine). Pour toutes ces raisons, il importait de réunir ces différents acteurs autour d’une table et d’écouter leur mode de fonctionnement, les obstacles qu’ils rencontrent, les solutions mises en avant pour les éviter, etc.

Constats généraux de cette matinée:

  • Quelques heures par an ne sont pas suffisantes pour faire le tour des problèmes rencontrés. Après les différentes présentations de projets associatifs, il ne restait que peu de temps pour un réel débat.
  • Un répertoire reprenant l’ensemble des EPN bruxellois ainsi que leur public, leur spécificité, leur savoir-faire, les espaces de formation, … doit être impérativement réalisé afin d’assurer une bonne visibilité du secteur et éventuellement de rationaliser les équipements.
  • Il y a un manque évident d’informations, notamment en ce qui concerne les modes de financements possibles et les réseaux existants ou encore l’utilisation des chèques TIC.
  • Il y a une demande de partenariats de la part de nombreux EPN qui se sentent seuls dans leur fonction. Développer des réseaux pour mettre à profit les expériences de chacun s’avère primordial. L’idéal serait aussi qu’ une personne ressource coordonne ces réseaux et se charge de mettre à jour ledit répertoire.
  • Des questions subsistent quand à la manière de débloquer des moyens. Faut il s’adresser au communal, régional ou continuer de « partir chacun à la chasse aux subventions », comme c’est le cas actuellement? Là encore, les avis divergent.

Autant de questions qui méritent une attention particulière et une réelle mobilisation pour que les choses changent. Etre conscients des problèmes des uns et des autres est une chose, mais il apparait clairement que le secteur des EPN bruxellois a besoin de soutiens réels. Gageons que cette matinée de rencontre soit les prémisses d’un réseau capable de mobiliser une intervention publique et durable pour qu’ enfin, l’accès à l’ Internet pour tous, ne soit plus que le slogan d’une campagne tombée aux oubliettes après le changement de législature.

→ Pas de Commentaire

0 responses à ce jour ↓

Laisser un commentaire

*