« Journal de campagne » d’Alain Leduc

L’actualité des élections communales à Saint-Gilles

« Journal de campagne » d’Alain Leduc header image 2

Lancement de la campagne « JO Propres »

6 février 2008 ·

Liberté syndicale, salaire décent, pas de travail forcé, pas de discrimination, pas de travail d’enfants pour tous les travailleurs dans le monde !

vetpropres2008.jpgMercredi 6 février, le Centre sportif de Saint-Gilles accueillait une conférence de presse pour le lancement de la campagne « JO Propres 2008 ». En cette veille de Nouvel An chinois, il s’agissait surtout d’attirer l’attention des médias sur l’envers du décor des Jeux Olympiques qui se préparent à Pékin. L’association Vêtements Propres, dont Carole Crabbé est la présidente et la Commune de Saint-Gilles partenaire, a ainsi annoncé, en présence des deux parrains, le décathloniens François Gourmet et l’ex boxeur Bea Diallo, son intention de faire pression sur les autorités compétentes et a encouragé tout un chacun à porter un anneau olympique en forme de rouage, symbole de la campagne.


Que sont ces « JO Propres » et que vient y faire Saint-Gilles ?Affiche_Sans_engrenage

JO Propre est le relais en Belgique Francophone de Play Fair 2008, une campagne internationale dont le but est d’améliorer les conditions de travail dans les fabriques de vêtements, chaussures et équipements de sport. Dans de nombreux cas, les droits fondamentaux des travailleurs et travailleuses de ces usines ne sont pas respectés. Salaire de misère, heures supplémentaires obligatoires, précarité, enfants au travail, absence de liberté d’association, voilà le quotidien de ceux qui fabriquent nos chaussures à l’autre bout de la planète !

Avec ses milliards de dollars de bénéfices annuels s’accroissant chaque jour un peu plus, l’industrie du sport n’est pourtant pas mise à mal. Quant aux JO de Pékin, on dit déjà qu’ils seront les plus lucratifs de tous les temps, mais tout cela ne profitera pas aux travailleurs chinois situés au dernier échelon de la production. Pis encore, vu le coût des places, ceux-ci n’auront même pas accès aux JO, qui se déroulent pourtant dans leur pays avec de l’argent gagné à leur dépend. Une place pour la cérémonie d’ouverture revient à 468 euros, c’est-à-dire : pas moins de quatre mois de salaire complets d’un ouvrier chinois moyen. Quand on sait qu’une femme travaillant 12 heures par jour, sept jours sur sept, dans une usine produisant des chaussures Adidas gagne en moyenne 100 euros par mois, on comprend vite que les ouvriers chinois sont les laissés pour compte de toute la machine olympique.

Au nom de la dignité humaine, de l’étique et des valeurs véhiculées par le sport, particulièrement par les JO, telles que le fairplay ou le dépassement de soi, il est temps de mettre un terme à cette situation inacceptable. Comment ? En faisant pression sur ceux qui ont des pouvoirs de décision tels que les détenteurs de l’industrie du sport, le Comité International Olympique, les gouvernements nationaux et le gouvernement chinois. Pour chacun d’eux, JO Propres propose des mesures concrètes et réalistes en faveur des travailleurs.

Un autre moyen est d’ informer le public sur les produits qu’il consomme et de le conscientiser au niveau de l’influence que peuvent avoir ses pratiques d’achat. En tant qu’ échevin des sports, de l’emploi et des rapports Nord-Sud à Saint-Gilles, je me sens particulièrement concerné par ce combat. C’est pourquoi, en plus d’apporter notre soutien à la campagne Vêtements propres, nous menons des actions de sensibilisation auprès des enfants et des parents dans les différents clubs sportifs communaux et nous travaillons sur l’acquisition d’équipement sportif fabriqué dans des conditions plus équitables.

Tout ceci ne représente peut-être qu’une goutte d’eau dans l’océan de la mondialisation, mais je suis convaincu qu’ il suffit parfois de gestes simples pour enclencher le changement. Les mentalités sont en train de changer, nous l’avons vu avec le magasin Oxfam dont le chiffre d’affaire a quintuplé depuis son arrivée à Saint-Gilles.

→ Pas de Commentaire

0 responses à ce jour ↓

Laisser un commentaire

*