« Journal de campagne » d’Alain Leduc

L’actualité des élections communales à Saint-Gilles

« Journal de campagne » d’Alain Leduc header image 2

Eco-construction et nouvelles technologies – 2 nouvelles filières se préparent à Cenforgil

9 mars 2008 ·

Cenforgil, le Centre de formation professionnelle Saint-gillois, vient d’obtenir un subside du FEDER pour développer des filières dans le secteur de l’éco-construction et des nouvelles technologies. Ces deux nouvelles orientations vers des marchés en pleine expansion devraient permettre l’embauche de nombreux demandeurs d’emploi à Bruxelles.

Développement de l’ éco-construction

Dans le cadre de la formation actuelle en électricité du bâtiment, il s’agira de développer au sein de Cenforgil des modules de formation spécifiques liés au développement durable, principalement dans le secteur de l’installation et de la réparation de panneaux solaires photovoltaïques. Actuellement aucun organisme n’a encore intégré de filières relatives aux énergies renouvelables à son programme. Or, les encouragements publics, notamment au niveau fiscal, combinés aux avancées technologiques de ces dernières années devraient accroître significativement la demande de main d’œuvre qualifiée dans le futur . En prenant cette direction Cenforgil se met donc à la pointe de l’évolution dans ce secteur professionnel.

Mais encore? Un partenariat avec le Groupe One portera sur la création d’une activité productive d’installation de panneaux solaires, ce qui devrait permettre aux stagiaires de poursuivre des stages sur le terrain et éventuellement de trouver des débouchés professionnelles.

Selon des estimations du Syndicat des énergies renouvelables, d’ici 2010, 4000 nouveaux emplois directs seront créés, toutes filières confondues, en Belgique. Sur Bruxelles, cela correspond à +/- 400 à 500 nouveaux emplois.

Développement du secteur des nouvelles technologies

Actuellement, on constate que le marché de l’informatique explose dans que les particuliers, les très petites entreprises, les associations et organismes publics locaux ne disposent des moyens d’appropriation optimale. En partenariat avec Banlieues asbl, Cenforgil se propose de développer une filière d’ « Agent de maintenance et d’appui logistique » (AMAL), visant à donner à des demandeurs d’emploi n’ayant pas le CESS, les compétences nécessaires à :

  • l’installation et la maintenance d’ordinateurs personnels ;
  • l’installation et la maintenance d’Espaces Publics Numériques ;
  • La maintenance de réseaux simples et la configuration supervisée de serveurs de fichiers ;
  • La création de documents vidéo, via la maîtrise des techniques de base d’acquisition et de montage ;
  • La numérisation d’archives et le traitement de base des documents numériques ainsi créés ;
  • L’animation d’ateliers de vulgarisation en matière d’accessibilité numérique et de diffusion des NTIC, et plus particulièrement le logiciel libre ;
  • L’intervention directe auprès de la clientèle ;

→ Pas de Commentaire

0 responses à ce jour ↓

Laisser un commentaire

*