« Journal de campagne » d’Alain Leduc

L’actualité des élections communales à Saint-Gilles

« Journal de campagne » d’Alain Leduc header image 2

Ça bouge du côté des stages sportifs communaux!

3 avril 2008 ·

Stage_cenforgil

Expansion des activités, des infrastructures, des employés et … doublement du nombre de stagiaires. Ca bouge du côté des stages sportifs communaux!

Durant chaque vacances scolaires, des stages pour les enfants de 3 à 12 ans sont organisés au centre sportif de St-Gilles, rue de Russie 41: éveil sportif, multisports, capoeïra, tennis, danse, natation, arts martiaux, foot et depuis peu 3 nouvelles disciplines: Sport-Néerlandais, Sport-Informatique et Sport-Djembé

Si les activités ont augmenté, c’est grâce à la disposition de nouvelles infrastructures: une salle des Ateliers du Midi, rue de Mérode et les salles de gym des écoles sainte-Marie et Pierre-Paulus.

Mais c’est aussi grâce à une collaboration avec:

  • L’échevine des affaires flamandes, Maria Novalet, qui nous a permis d’obtenir un subside pour les stages d’immersion de néerlandais.
  • Cenforgil, le centre de formation saint-gillois, qui développe des formations d’animateurs sportifs en adéquation avec nos besoins. Jusqu’il y a peu, le recrutement de personnes qualifiées dans le secteur sportif nous posait beaucoup de difficultés. Cenforgil a alors développé une filière à laquelle nous sommes complètement associés. Les futurs animateurs viennent effectuer des stages au centre sportif, nous les formons et ensuite ils viennent travailler chez nous. 2 emplois sur fonds propres viennent ainsi d’être créés. Meilleure qualification des animateurs et meilleur encadrement des enfants puisque nous disposons d’effectifs supplémentaires avec ces stagiaires.

Tous ces changements nous ont permis de pouvoir accueillir 200 enfants par semaine durant ces vacances de Pâques, alors que l’année dernière, à la même période, nous devions limiter leur nombre à 100.
Ces chiffres optimistes nous encouragent bien sûr, toutefois nous sommes conscients qu’il reste encore beaucoup de travail avant de pouvoir répondre entièrement à la demande: à chaque congé scolaire, nous devons refuser des inscriptions par manque de place. Or, notre objectif est de pouvoir faire bénéficier de ces stages un maximum d’enfants, particulièrement ceux de la population du quartier du midi. C’est dans cette optique que nous pratiquons une politique tarifaire très basse (25€ par semaine pour les allocataires sociaux).

→ 1 Commentaire

1 response à ce jour ↓

Laisser un commentaire

*